Salon du Chocolat 2015 : Rétrospective à croquer !

Fan de chocolat à tous les repas ? Vous avez loupé le Salon du Chocolat 2015 ? Je vous invite à me suivre dans une petite visite guidée de mes lieux gourmands favoris, où j’ai pu discuter et déguster les spécialités de chaque maison pâtissière ou chocolatière. Ne Manquez surtout pas dans 10 jours, l’interview du pâtissier MOF, Laurent Duchêne, et ses pâtisseries.

Chez Mémé

En voilà une drôle de Mémé, qui vient s’installer dans un quartier cerné de sex-shop. Avec sa façade bleue métallisée épurée et végétale, on se sent tout de suite le bien bienvenu.

Vu de l’extérieur, ce restaurant interpelle et attire l’œil de par sa fantaisie et son ambiance conviviale qui promet de bons moments de dégustations à partager entre amis !

Intérieur du restaurant Chez Mémé décoré à la bonne franquette

Intérieur du restaurant Chez Mémé décoré à la bonne franquette

Chez Mémé, un resto kitch et convivial

Entrer Chez Mémé, c’est comme être téléporté dans une autre dimension… un univers sixties s’ouvre à nous : l’excentricité, les couleurs flashy, les spots de lumière qui tombent du plafond, les nappes cirées toutes différentes, les chaises dépareillées, les photos de chiens et de chats « tout mignon », une gigantesque porte faite de brins de laines multicolores qui ressemble à un grattoir pour chat, et sans oublier les jambons et saucissons accrochés aux poutres du plafond : une véritable ambiance « Peace and Love » !

Les toilettes des hommes et des femmes valent elles aussi le détour. On y retrouve une atmosphère « gay friendly » avec lumière tamisée, petits miroirs accrochés sur tout le mur comme des milliers de yeux qui vous dévorent du regard, photos olé olé, stickers mimis…

Chez Mémé, on ne vous invite pas à « souper » et à roucouler entre amoureux, mais à passer un bon moment entre potes, autour de mets généreux et sans complexe, telle l’ardoise de charcuteries d’Auvergne et son salers venu tout droit du Cantal, qui se déguste du bout des doigts. Succombez également au foie gras entier mi-cuit de chez Duperier, l’une des meilleures conserveries du sud-ouest !

Vitrine et poutres apparentes garnies de jambons crus, saucissons, fromages, et plein de bonnes choses alléchantes !

Vitrine et poutres apparentes garnies de jambons crus, saucissons, fromages, et plein de bonnes choses alléchantes !

Le chef de la maison nous propose comme plat de résistance, une côte de bœuf d’environ 1,100 kg de Salers d’origine française… Rien que du bonheur servi sans façon sur sa planche en bois. Etant deux convives, nous avons aussi opté pour le dos de cabillaud frais, servi avec une crème de camembert au lait cru et accompagné de pommes de terre sautées : Des saveurs surprenantes et originales !

Votre gourmandise n’a pas de limite ? Alors dirigez-vous vers la pomme au four de mémé, fourrée d’amandes et de pistache, elle est servie avec une boule de glace vanille et un nuage de chantilly. Si vous êtes chocophile, faites-vous plaisir avec une mousse au chocolat faite maison.

Marquer le coup et emmenez vos amis ici : atmosphère décalée, ambiance festive et bonne humeur seront au rendez-vous !

Chez Mémé

124 rue Saint-Denis – 75002 Paris

Restaurant fermé le dimanche et lundi

Téléphone : 01 40 28 43 20

L’apprentissage de l’anglais à Paris

Entre une interview, un dossier de presse de la semaine à constituer, deux émissions radio, et quelques montages vidéos à boucler, nous avions aussi cours de journalisme en anglais. Sous la tutelle de Veronika Lefrancois, journaliste et professeur de ce cours, nous avons enchaîné papiers, émissions radio et enfin la constitution d’un magazine télévisuel…en anglais bien évidemment !

Suite au brainstorming collectif, mes camarades et moi avons décidé de traiter et de décortiquer le sujet suivant : comment se déroule l’apprentissage des langues étrangères et de l’anglais ? Vers quelles librairies se tourner pour acquérir une bonne maîtrise de la langue à Paris ? Et enfin, vous verrez que l’alchimie pédagogie et nouvelles technologies rendent l’enseignement beaucoup plus ludique.

Magazine produit et filmé par Juliette Durieux, Moctar Bah et Chahinez.

Manger et boire en Outre-Mer

Du samedi 7 février au lundi 9 février 2015, le salon de la Gastronomie Outre-mer a ouvert ses portes pour la toute première fois à Paris, au Paris Event Center. Sous les yeux pétillants de Babette De Rozières, et des hauts patronages du ministre de l’agriculture et de la ministre des Outre-Mer s’est dévoilée la vitrine de toutes les cuisines et gastronomies ultra-marines. Lire la suite