Aromatik, une bouchée essonnienne faite maison

Passez Rambouillet, Allainville et enfin dirigez-vous vers Etampes avant d’atteindre la ville d’Etrechy, où une boutique coquette s’et installée au cœur de la ville. Aromatik est le restaurant/épicerie fine que l’on attendait dans ce petit coin rurale et tranquille. J’ai fait la rencontre de sa propriétaire, Isabelle, et de sa délicieuse cuisine aux allures le plus souvent veggan, très « healthy » et surtout équilibrée. Mais qu’est-ce qu’on trouve de bons à déguster ? Immersion.

Intérieur d'AromatikUne fois le pas de la porte d’Aromatik franchie, c’est un univers de senteurs et de saveurs qui vient s’emparer de nous. Isabelle Magnient, l’hôte de ces lieux, accueille chaleureusement les gourmands et les incite à prendre du bon temps autour d’un savoureux déjeuner.

IsabelleCette ex-responsable d’une cellule de référencement dans une grande enseigne de meubles, a tout plaqué pour monter son affaire. Dégoutée par son ancien boulot, elle décide de vivre à 100 % sa passion et de développer son projet de salon de thé librairie, germé cinq ans auparavant. Elle met ainsi en avant sa cuisine et tout un éventail de saveurs non-connues dans le département de l’Essonne : le Comptoir du Cacao, Quai Sud, Bornibus, Fan et Jicé, Marc Peyrey… tous les produits d’épicerie fine sont réunis pour satisfaire les gourmets : bonbons chocolatés, cafés grains en vrac, huiles de noix ou d’olive basilic, thés aux notes fleuries, vins produits par des vignerons indépendants…

Cette Cooking Mama sait comment satisfaire les palais les plus exigeants ; plus question de céder ici à un kebab. Fermez les yeux et laissez–vous guider par la pro des épices et du fait sur-mesure. Chaque midi, une formule vous est proposée, avec une soupe, un plat et/ou un dessert… tout est fait maison, sauf la boisson  ! Aucun surgelés, uniquement des produits frais et de saison dans les marmites.

« Je fais une cuisine très épicée, pas dans le sens piquant, mais avec beaucoup d’aromates et sans sel… En fait, c’est la cuisine que j’aime. On m’a dit que je serais peut-être obligée de faire du bœuf mironton ou d’autres plats classiques. Et je ne sais pas faire ça, je n’aime pas non plus. Je préfère faire découvrir aux gens de nouvelles saveurs. » souligne avec douceur et gourmandise Isabelle.

Dégustez un crumble d’épinard, des lasagnes de chou, un curry de poulet au citron ou encore une bonne soupe chaude d’aubergines au curry… Une cuisine saine, du bio, pas trop d’aliments gras et toujours autant de plaisir à reprendre une bouchée ! A l heure du théToutefois, sachez que si vous n’êtes que de passage, arrêtez-vous pour faire un brin de causette autour d’un thé ou d’un café fraîchement moulu. 😉

A la demande de ses clients, Isabelle a converti une partie de sa boutique en traiteur, où vous retrouvez, un rayon fromages, des antipastis italiens, bientôt des plats libanais et antillais.

Et vous ? Quelles sont vos nouvelles trouvailles culinaires en Ile-de-France ? Je suis curieuse de savoir comment un restaurant ou un salon de thé vous a tapé dans l’œil !

Bises à tous !

Aromatik

Salon de thé avec terrasse extérieure, épicerie fine et restauration rapide… de qualité !

11 Rue Grande Rue, 91580 Étréchy

Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 14h – 16h à 19h, et le dimanche de 9h30 à 13h.

Le Jardin Sucré

Après avoir sillonné de nombreuses routes yvelinoises et essonniennes ces derniers mois, j’ai découvert dans une bien jolie ville du nom de Cernay-la-ville, une pâtisserie salon de thé magique !

Je m’explique… en général, les grands pâtissiers chocolatiers ont l’habitude d’aller s’installer au cœur de Paris… et quand on habite pas la capitale et que l’on désire se faire un petit plaisir culinaire, et bien, il faut faire de la route, perdre du temps, trouver un trou de mulot pour se garer, pour enfin accéder au précieux, à la récompense  tant attendue qui ne durera hélas que quelques bouchées.

Autodidacte… une affaire de goût

Mais il existe dans les contrées des Yvelines, un pâtissier… que dis-je, des champions de France de macarons 2014 qui ont résisté à l’appel de la capitale, leurs noms : Mélanie L’Héritier et Arnaud Mathez . Le grand point fort de cette entreprise familiale, c’est la capacité d’apprentissage en autodidacte d’Arnaud. Il n’a suivi aucun cours de pâtisserie en école ; les seuls enseignements techniques lui viennent de sa compagne, pâtissière de métier.

1 macaron englouti, une douzaine de parfums à savourer !

Réaliser des coques de macaron n’est jamais gagné d’avance

petite anecdote, il y a 8 ans, j’ai tenté de faire un stage en tant que pâtissière chez Fauchon… je peux vous dire que les macarons devaient être de pures gravures de mode. Il fallait faire aussi bien attention à la forme légèrement bombée de chaque coque, qu’à trouver la paire parfaite, sans oublier que la ganache devait « se montrer gourmande et généreuse » pour susciter l’envie. –

Menthe, framboise, cheesecake, fraise, rose framboise, Vanille de Madagascar, caramel au beurre salé, chocolat grand cru « pur Jamaïque » aux notes camphrées et tourbées… Pas moins de 10  parfums différents enrichissent l’étalage de la boutique Jardin Sucré.

la vitrine des délicesArc-en-ciel de macaronsPatchwork macarons

 

 

Choux ? Qui veut mes beaux choux ? Mes millefeuilles au caramel au beurre salé et …

Le Wonka ! c’est quoi ? vous êtes curieux dites donc ! Très bien, c’est un petit gâteau qui possède une base croquante de sablé, surmonté d’un biscuit croustillant au chocolat (mon préféré), d’une mousse au chocolat noir intense contenue dans une coque au chocolat.

Wonka & Eclairs

Mais sans ma coéquipière de première ordre (ma petite mamie), rien ne serait aussi goûtu ! Crème chantilly fouettée ou crème noisette nichée dans son choux, paré d’un craquelin uniformément étendu sur toute sa surface. Tel fut nôtre régalade !

Choux craquelin crème noisettechoux chantilly

Mais nous n’avons pas pu repartir les mains vides, nous avons également testé en famille, millefeuilles, éclair au chocolat noir, tarte au citron meringuée… presque la totale ! Gourmets et gourmands, n’hésitez pas à faire un peu de route en direction de la Vallée de Chevreuse plutôt que vers Paris, vous aurez moins de bouchon et ce sera l’occasion de découvrir le territoire des Yvelines.

chocolat noisetteMillefeuilles & éclair caramel beurre salé

 

 

 

Le Jardin Sucré

10 Place Paul Grimault, 78720 Cernay-la-ville

Boutique ouverte du mercredi au samedi de 9h30 à 12h30, puis de 15h30 à 20h, et le dimanche de 9h30 à 13h.

Téléphone : 09 83 52 17 12

Chocolaterie Colas : Collection d’automne 2015

Toujours bien inspirée, et pour inaugurer l’ouverture d’une deuxième boutique chocolatée à lécher de long, en large et en travers à Versailles, la chocolaterie Colas crée sa collection « Vanité ».

C’est une petite partie de l’âme de Maule qui emménage un peu plus près de Paris, au 23 rue Carnot à Versailles, dans la boutique Art & Chocolat. Pour l’inauguration de ce nouveau lieu, la collection automnale cacaotée tourne autour de l’historique et royalissime personne de Louis XIV et de la Vanité.

Venez directement au cœur de la Chocolaterie ou bien à Versailles, afin de découvrir quantité de citrouilles et autres cucurbitacées aux couleurs sensiblement identiques aux vraies, avec une pointe d’or pour donner de la lumière et de la profondeur au chocolat.

Livres, instruments scientifiques, mappemonde et art, pour la vanité du savoir.
Argent, bijoux, pièces de collection et sceptres pour la vanité des richesses et du pouvoir.
Pipes, grappes de raisins, vins, plateaux de fromages et instruments de musique pour la vanité des plaisirs.
Crânes, montres pour mesurer le temps qui s’égraine, bougies et fleurs se fanant pour exprimer le caractère fragile et éphémère de la vie.

Que la vanité est délicieuse sous la dent ! Regardez et salivez :

 

Chocolaterie Colas

21 Boulevard Paul Barre, 78580 Maule

Téléphone : 01 30 90 90 44

http://www.chocolatscolas.fr

Salon du Chocolat 2015 : Rétrospective à croquer !

Fan de chocolat à tous les repas ? Vous avez loupé le Salon du Chocolat 2015 ? Je vous invite à me suivre dans une petite visite guidée de mes lieux gourmands favoris, où j’ai pu discuter et déguster les spécialités de chaque maison pâtissière ou chocolatière. Ne Manquez surtout pas dans 10 jours, l’interview du pâtissier MOF, Laurent Duchêne, et ses pâtisseries.

Alexandre Gauthier, cuisinier de l’année 2016

AlexandreGauthierLe chef cuisinier du restaurant La Grenouillère, à La Madelaine-sous-Montreuil, va être couronné lundi 26 octobre « Cuisinier de l’année » 2016 par le guide Gault & Millau.

Après avoir pris la succession de son père au restaurant La Grenouillère, le jeune chef étoilé a métamorphosé le relais proche du Pas-de-Calais, et modernisé ses cuisines. A 36 ans, Alexandre Gauthier est « un visionnaire créatif qui a fait éclore dans son petit paradis une cuisine de dialogue. Chez lui, il se passe quelque chose de miraculeux », confie Côme de Chérisey, directeur général et directeur de la rédaction du Gault & Millau. (Propos extraits du journal Le Point)

Riche des saveurs du terroir, il met en avant dans ses plats l’ensemble des produits de la faune et de la flore de la région Nord Pas-de-Calais : en allant du pigeon, colvert, en passant par les herbes des marais, des pommes de terre, mûres, et jusqu’à la roquette des dunes. Une cuisine raffinée et authentique.

Chez Mémé

En voilà une drôle de Mémé, qui vient s’installer dans un quartier cerné de sex-shop. Avec sa façade bleue métallisée épurée et végétale, on se sent tout de suite le bien bienvenu.

Vu de l’extérieur, ce restaurant interpelle et attire l’œil de par sa fantaisie et son ambiance conviviale qui promet de bons moments de dégustations à partager entre amis !

Intérieur du restaurant Chez Mémé décoré à la bonne franquette

Intérieur du restaurant Chez Mémé décoré à la bonne franquette

Chez Mémé, un resto kitch et convivial

Entrer Chez Mémé, c’est comme être téléporté dans une autre dimension… un univers sixties s’ouvre à nous : l’excentricité, les couleurs flashy, les spots de lumière qui tombent du plafond, les nappes cirées toutes différentes, les chaises dépareillées, les photos de chiens et de chats « tout mignon », une gigantesque porte faite de brins de laines multicolores qui ressemble à un grattoir pour chat, et sans oublier les jambons et saucissons accrochés aux poutres du plafond : une véritable ambiance « Peace and Love » !

Les toilettes des hommes et des femmes valent elles aussi le détour. On y retrouve une atmosphère « gay friendly » avec lumière tamisée, petits miroirs accrochés sur tout le mur comme des milliers de yeux qui vous dévorent du regard, photos olé olé, stickers mimis…

Chez Mémé, on ne vous invite pas à « souper » et à roucouler entre amoureux, mais à passer un bon moment entre potes, autour de mets généreux et sans complexe, telle l’ardoise de charcuteries d’Auvergne et son salers venu tout droit du Cantal, qui se déguste du bout des doigts. Succombez également au foie gras entier mi-cuit de chez Duperier, l’une des meilleures conserveries du sud-ouest !

Vitrine et poutres apparentes garnies de jambons crus, saucissons, fromages, et plein de bonnes choses alléchantes !

Vitrine et poutres apparentes garnies de jambons crus, saucissons, fromages, et plein de bonnes choses alléchantes !

Le chef de la maison nous propose comme plat de résistance, une côte de bœuf d’environ 1,100 kg de Salers d’origine française… Rien que du bonheur servi sans façon sur sa planche en bois. Etant deux convives, nous avons aussi opté pour le dos de cabillaud frais, servi avec une crème de camembert au lait cru et accompagné de pommes de terre sautées : Des saveurs surprenantes et originales !

Votre gourmandise n’a pas de limite ? Alors dirigez-vous vers la pomme au four de mémé, fourrée d’amandes et de pistache, elle est servie avec une boule de glace vanille et un nuage de chantilly. Si vous êtes chocophile, faites-vous plaisir avec une mousse au chocolat faite maison.

Marquer le coup et emmenez vos amis ici : atmosphère décalée, ambiance festive et bonne humeur seront au rendez-vous !

Chez Mémé

124 rue Saint-Denis – 75002 Paris

Restaurant fermé le dimanche et lundi

Téléphone : 01 40 28 43 20