French Made Baking

 

« Un café de quartier convivial à la française », au beau milieu de l’effervescence citadine de Vancouver.

Entre deux préparations de gâteaux, on entend près des vitrines de l’accueil, un « Bonjour » léger et hésitant ; c’est une habitante d’origine chinoise qui se présente pour acheter son petit bout de France et qui fait l’effort de s’exprimer selon la langue du café. Mais peu importe la nationalité, on parle français ou anglais ici ; donc pas de soucis de communication !

Viennoiseries, pain au chocolat, croissants, croissants aux amandesMacarons, croissants, pains au chocolat, cannelés de Bordeaux, madeleines et autres pâtisseries très gourmandes ornent fièrement dans les vitrines de Catherine et David.

Catherine, co-fondatrice de French Made BakingTous les deux fondateurs de French Made Baking, ils ont décidé de se lancer dans l’aventure de ce café à la française suite à une reconversion professionnelle.

Autrefois scripte TV, David s’est converti aujourd’hui totalement au métier de pâtissier. En autodidacte, il a commencé à composer avec sa femme Catherine, des pâtisseries qu’ils connaissaient bien et qui sont surtout très demandées par les étrangers ; notamment les macarons, les croissants et les cannelés. Vers 2009 – 2010, ils vendent sur les marchés fermiers et artisanaux canadiens leurs produits. Très vite la cuisine louée en ville devient trop petite, il devient temps de s’agrandir et de s’installer pour de bon au cœur de Vancouver.

2011 sonne l’ouverture officielle de leur café au 81 Kingsway ! L’équipe évolue également au fur et mesure avec l’arrivée de francophones, belge et d’une canadienne : Alain, Pauline, Marion, Lily, Margaux, Marie et Aby.

Marie, une employéeCe qui est bien au Canada et chez French Made baking, c’est que la polyvalence est une grande qualité très appréciée, aussi tout le monde « switch » de poste entre le laboratoire des créations, le service en salle et la boutique.

« Du local et des produits français »

Une belle boutique, des employés et patrons motivés, et des viennoiseries et pâtisseries qui font de plus en plus d’adeptes, c’est la recette gagnante.

crêpe salée Sophia, copyright French Made BakingChaque gourmand qui passe le pas de la porte, ont le choix entre différentes formules : Breakfast, lunch ou french afternoon teas. Pour ne citer que quelques snacks et desserts : crêpes salées classiques, les spéciales chefs (Sophia, Basquaise, Méditerrannée ou Normande (avec de la béchamel, pommes caramélisées, brie, noix,  et une salade relevée d’une vinaigrette de cidre de pommes)), crêpes sucrées, des petits Opéra, Noissettine, Tiramisu, macarons classiques ou aux saveurs fruitées selon la saison… et toutes les préparations sont gluten free !

Ayant constamment la volonté de surprendre les papilles des locaux, Catherine et David changent de façon saisonnière la carte des gâteaux, en proposant selon plutôt l’été des desserts aux fraises, blueberries ou aux pêches ; la plupart du temps, on peut retrouver des desserts qui se composent de poires, de pommes ou de purées de fruits Boiron (un maximum made in France). A Vancouver, on trouve de tout , or si l’on veut des fruits qui ont du goût et sans OGM, on tente de trouver du local ou des produits français qui suivent les saisons.

« 300 à 500 macarons vendus chaque week-end »

pyramide de macarons multicolore de French Made BakingPour faire davantage d’adeptes à la gastronomie française, French Made Baking propose à tous ceux qui le désire des ateliers de confection de macarons ou de croissants avec le chef pâtissier de la maison David. Les ateliers durent entre 2 heures et demi et 3 heures, et varient respectivement de 7 à 12 élèves.

Au-delà des 100 à 200 macarons produits et vendus en semaine, et des 300 et 500 macarons vendus chaque week-end en boutique, et des ateliers publiques, des ateliers privés sont aussi proposés à l’occasion d’anniversaire, mariage ou pour les entreprises.

French Made Baking

Café situé entre Broadway et E. 8th Avenue

81 Kingsway, Vancouver, BC V5T 3J1.

E-mail : info@frenchmadebaking.com

Tel : (604) 558.4880

Voyage gourmand au Canada

Hello everybody !

Me voilà partie sur le continent des Nations Premières, au Canada et plus exactement à Vancouver. Durant mon voyage, je vais vous faire des bonnes adresses gastronomiques francophones que l’on peut trouver dans ce beau pays.

Première halte : French Made Baking

Deuxième halte : Les Cocottes

Ensuite des salons de thé, des chocolateries sans doute après, des portraits de chefs cuisiniers et de personnes qui désirent inviter le monde entier  » à bien manger à la française ».

Bref, suivez-moi et après mon voyage, peut-être que vous aussi vous aurez envie de partir à l’aventure de Vancouver !

N’hésitez pas à réagir et partagez tous les articles qui vous ont plu !

Juliette

Qui sera le prochain grand pâtissier 2015 : la Finale

Grégoire Quere est le grand pâtissier de cette édition 2015. Ponctuée de fabuleuses joutes culinaires, le concours a vu partir la dernière artiste pâtissière en lice, Nina Métayer. Sans manquer de talent et de technicité, la chef pâtissière de l’Hôtel Raphaël**** a bataillé et fait preuve d’imagination en réinventant, et en modernisant le dessert créé par Gaston Lenôtre « Feuille d’automne« .

Voici les trois desserts des finalistes adaptés de la recette originale en image :

velours_dautomne_gregory

Grégory – Velours d’automne © France 2

 

 

Nina - Fleur d'automne © France 2

Nina – Fleur d’automne
© France 2

 

Tristan - Hommage d'automne © France 2

Tristan – Hommage d’automne © France 2

 

 

 

 

 

Des duels non pas virils, mais élégants étaient programmés pour Grégoire Quere et Tristan Rousselot ; parmi eux, un séjour d’apprentissage avec Jordi Roca, le chef pâtissier de l’El Celler de Can Roca à Gérone (Espagne) qui a été désigné le Meilleur chef pâtissier du monde 2014.

Deuxième épreuve éprouvante, la conception de la Pièce Artistique en chocolat et/ou en sucre. Temps imparti de l’épreuve : 7 heures ! Sans relâche, les candidats ont mené à bien leur œuvre d’art. Tristan a suivi le thème du Voyage, quant à Grégory, celui du Mariage.

Si vous voulez suivre pas à pas chacune de ces créations artistiques, suivez ce lien et prenez la rediffusion à partir de 1h10min.

Enfin, la dernière épreuve et pas la moindre s’est jouée à bord d’un bateau-mouche parisien. Entourés de deux coéquipiers pâtissiers éliminés aux manches précédentes, Grégory et Tristan avaient à cœur de relever un défi de taille, celui de réaliser chacun un <strong>buffet de prestige</strong> pour 60 personnes.

Buffet Grégory - Philadelphia © France 2

Buffet Grégory – Philadelphia
© France 2

Mais pas pour n’importe quelle personne et dans n’importe lequel des décors ; ce buffet s’adressera à des pâtissiers de renom et à leur famille respective au sein du Palais de l’Elysée…une invitation lancée par Guillaume Gomez, chef des cuisines de la Présidence de la République Française, lors de la journée de la pâtisserie.

Thématique exigée : mettre à l’honneur l’élégance et la modernité de la pâtisserie française. Le buffet devra se composer de deux entremets et trois pièces cocktail.

Grégory - Tartelette Montblanc © France 2

Grégory – Tartelette Montblanc
© France 2

 

Admirez leur travail à six mains, salivez et prenez des notes pour réaliser chez vous ces desserts d’exception. Retrouvez toutes les recettes sur la page de l’émission.

« Qui sera le prochain grand pâtissier ? » – Jargon 2e partie

Après trois émissions, de longues et rudes batailles culinaires, de l’apprentissage auprès de grands chefs et le partage d’émotions gustatives, on retrouvera Nina, Grégory et Tristan lors de la finale de « Qui sera le prochain grand pâtissier ? ».

Retrouvez les portraits des trois candidats finalistes de cette édition 2015 sur le site de France 2, et rendez-vous sur la page de l’émission :

NinaNina Métayer

 

 

GregoryGrégory Quere

 

 

 

TristanTristan Rousselot

 

 

 

 

Toujours pour suivre et comprendre le jargon des professionnels de la gastronomie, voici la suite de notre lexique gourmand.

pumpkin-parfait

Parfait

Parfait : préparation glacée, sans cuisson, à base de crème fraîche et d’œufs.

Dessert à l’assiette : dessert de restauration, mélangeant souvent préparations chaudes et froides, à servir rapidement.

Cardamome

Cardamome

Cardamome : épice venant du sud de l’Inde au goût camphré et légèrement citronné.

Arlette : tuile croustillante et caramélisée, faite de pâte feuilletée et de sucre glace.

Crémeux : préparation travaillée de manière à obtenir une consistance mousseuse et crémeuse.