Aromatik, une bouchée essonnienne faite maison

Passez Rambouillet, Allainville et enfin dirigez-vous vers Etampes avant d’atteindre la ville d’Etrechy, où une boutique coquette s’et installée au cœur de la ville. Aromatik est le restaurant/épicerie fine que l’on attendait dans ce petit coin rurale et tranquille. J’ai fait la rencontre de sa propriétaire, Isabelle, et de sa délicieuse cuisine aux allures le plus souvent veggan, très « healthy » et surtout équilibrée. Mais qu’est-ce qu’on trouve de bons à déguster ? Immersion.

Intérieur d'AromatikUne fois le pas de la porte d’Aromatik franchie, c’est un univers de senteurs et de saveurs qui vient s’emparer de nous. Isabelle Magnient, l’hôte de ces lieux, accueille chaleureusement les gourmands et les incite à prendre du bon temps autour d’un savoureux déjeuner.

IsabelleCette ex-responsable d’une cellule de référencement dans une grande enseigne de meubles, a tout plaqué pour monter son affaire. Dégoutée par son ancien boulot, elle décide de vivre à 100 % sa passion et de développer son projet de salon de thé librairie, germé cinq ans auparavant. Elle met ainsi en avant sa cuisine et tout un éventail de saveurs non-connues dans le département de l’Essonne : le Comptoir du Cacao, Quai Sud, Bornibus, Fan et Jicé, Marc Peyrey… tous les produits d’épicerie fine sont réunis pour satisfaire les gourmets : bonbons chocolatés, cafés grains en vrac, huiles de noix ou d’olive basilic, thés aux notes fleuries, vins produits par des vignerons indépendants…

Cette Cooking Mama sait comment satisfaire les palais les plus exigeants ; plus question de céder ici à un kebab. Fermez les yeux et laissez–vous guider par la pro des épices et du fait sur-mesure. Chaque midi, une formule vous est proposée, avec une soupe, un plat et/ou un dessert… tout est fait maison, sauf la boisson  ! Aucun surgelés, uniquement des produits frais et de saison dans les marmites.

« Je fais une cuisine très épicée, pas dans le sens piquant, mais avec beaucoup d’aromates et sans sel… En fait, c’est la cuisine que j’aime. On m’a dit que je serais peut-être obligée de faire du bœuf mironton ou d’autres plats classiques. Et je ne sais pas faire ça, je n’aime pas non plus. Je préfère faire découvrir aux gens de nouvelles saveurs. » souligne avec douceur et gourmandise Isabelle.

Dégustez un crumble d’épinard, des lasagnes de chou, un curry de poulet au citron ou encore une bonne soupe chaude d’aubergines au curry… Une cuisine saine, du bio, pas trop d’aliments gras et toujours autant de plaisir à reprendre une bouchée ! A l heure du théToutefois, sachez que si vous n’êtes que de passage, arrêtez-vous pour faire un brin de causette autour d’un thé ou d’un café fraîchement moulu. 😉

A la demande de ses clients, Isabelle a converti une partie de sa boutique en traiteur, où vous retrouvez, un rayon fromages, des antipastis italiens, bientôt des plats libanais et antillais.

Et vous ? Quelles sont vos nouvelles trouvailles culinaires en Ile-de-France ? Je suis curieuse de savoir comment un restaurant ou un salon de thé vous a tapé dans l’œil !

Bises à tous !

Aromatik

Salon de thé avec terrasse extérieure, épicerie fine et restauration rapide… de qualité !

11 Rue Grande Rue, 91580 Étréchy

Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 14h – 16h à 19h, et le dimanche de 9h30 à 13h.

Flammekueche mode d’emploi

En lien avec la rubrique Food du NewVo Show, je vous offre la recette de la Flammekueche, revisitée à ma manière.

Les ingrédients qui diffèrent par rapport à la véritable flammekueche sont, la pâte feuilletée qui remplace la pâte à pain pour obtenir plus de moelleux ; je rajoute du gruyère et parfois-même un peu de cantal, en clin d’œil à mes racines auvergnates et un peu d’origan qui parfume divinement ce plat !

Vidéo Flammekueche

La gamme salée du chocolat

Nombreux sont les accords chocolat-fruits, chocolat et fruits coques, café, pâte d’amande, menthe, thés, alcools ou encore caramel au beurre salé. Après avoir longtemps exploré la gamme sucrée du chocolat, Nicolas Cloiseau, chef pâtissier de la Maison du Chocolat, propose le mariage inattendu des légumes ou du champignon au chocolat. Mais d’où lui provient cette idée ? Tout simplement d’une pulsion gourmande encore inexplorée.

Tantôt salé, tantôt cuisiné, le chocolat révèle en une bouchée des sensations estivales, voire automnales. La dimension salée du chocolat se dévoile ainsi dans cette nouvelle collection sous quatre formes gourmandes :

poivron rouge et piment d'espeletteGanache noire au poivron rouge et au piment d’Espelette

Partez à l’exploration de cet accord fruité et pimenté, avec les deux fruits classés les plus doux sur l’échelle de Scoville (puissance des piments). Et pour rappel, le poivron et le piment sont bien des fruits et pas des légumes !

oignon et figueGanache aux oignons caramélisés, accompagnée d’éclats de figue

Au travers des notes lactées du chocolat, l’oignon qui a infusé dans la crème de la ganache se révèle gourmand. Tandis que la sensation de « légume salé » envahi l’ensemble du palais, les fins éclats de figue caramélisés au vinaigre balsamique viennent renforcer le jeu du sucré-salé de cette ganache.

Ganache nature corsée, pointe de sel du Guérande

Classique mais toutefois unique, cette ganache aux notes puissantes de chocolat noir vénézuélien voit ses saveurs amplifiées par les grains de sel de Guérande.

Praliné noisette au cèpe

Derrière un praliné noisette qui apporte au chocolat du croustillant, les parfums de sous-bois mais surtout de champignon frais apparaissent très clairement en bouche, grâce à la présence de petites brisures de cèpe séché.

olives noires et huile d'olivePraliné aux olives noires et à l’huile d’olive

Quand toute la douceur du praliné amande-noisette vient à rencontrer le parfum fruité de l’huile d’olive et de ses éclats d’olives noires, née une alchimie étonnante et agréable à la fois.

macaron poivron framboiseMacaron poivron framboise

Enfin pour finir en beauté, croquez dans le macaron le plus peps et savoureux de l’été : poivron framboise. D’un côté la douceur-acidulée de la framboise s’oppose et s’assemble à la fois bien au caractère légèrement épicé du poivron rouge. La ganache chocolat noir mêlée à une purée de poivron rouge, et à une pulpe de framboise, représente l’élément liant de ce macaron.

Collection chocolat salé

Coffret de 15 chocolats à 17 € ; coffret de 25 chocolats à 25 €. (collection permanente)

Macaron poivron framboise à 1,90 € la pièce.

Les ganaches et les macarons sont disponibles à partir du 18 mai 2015.

Manger et boire en Outre-Mer

Du samedi 7 février au lundi 9 février 2015, le salon de la Gastronomie Outre-mer a ouvert ses portes pour la toute première fois à Paris, au Paris Event Center. Sous les yeux pétillants de Babette De Rozières, et des hauts patronages du ministre de l’agriculture et de la ministre des Outre-Mer s’est dévoilée la vitrine de toutes les cuisines et gastronomies ultra-marines. Lire la suite