D’une saison à l’autre, le chocolat Colas se meut et se transforme au gré de la sensibilité d’Hélène Colas et de ses artistes chocolatiers, pour le doter tantôt d’un visage énigmatique, ou tantôt paradoxal pour Pâques.

De Magritte à Salvador Dali

Magritte Colas 2015« La beauté sera comestible ou ne sera pas. »

interprétez comme bon vous semble cette citation de Dali ; toutefois, pour ça part, le peintre veut établir le lien entre l’envie et l’introjection. Et selon ses dires, « un fantasme obsessionnel lui ordonne de tout manger. Cette obsession ouvre la voie à un nouveau concept pictural : la beauté comestible. Dalí évacue ainsi tout ce qu’il a introjecté par ce processus de sublimation ».

Fin du petit passage sur l’histoire de l’art. Pour Pâques, la chocolaterie Colas ne se contente pas de créer de simples œufs, poules, poussins, poissons et autres lapins en chocolat au lait ou chocolat noir, mais fait preuve d’ingéniosité et laisse art et philosophie dialoguer ensemble pour mieux vous surprendre.

Rêve causé par le vol d’une abeille, La persistance de la mémoire, Le fils de l’homme, Les affinités électives, La trahison des images et bien d’autres chimères chocolatées feront leur apparition.

Contemplez, puis dégustez ! Diaporama de la Chocolaterie

L’Art surréaliste pascalien de la Chocolaterie Colas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s